Le CBD serait-il le meilleur traitement contre les douleurs ?

Pour beaucoup le CBD n’est qu’une version light et légale de la weed qu’ils ont l’habitude de rouler… Pourtant, selon cette étude, dans 62 % des cas le cannabis est consommé, non pas dans le but de planer un peu, mais pour son potentiel thérapeutique. Et plus précisément, dans l’espoir de réduire les douleurs qui les affligent au quotidien.

Et vous savez quoi ? Plus de la moitié des personnes interrogées affirment que le cannabis thérapeutique les aide effectivement à soulager leurs maux.

Forcément, nous on a voulu en savoir un peu plus au sujet du CBD et du potentiel traitement antidouleur qu’il pourrait devenir.

Le CBD, c’est quoi ? C’est… comme le THC ?

On le disait à l’instant, pour beaucoup, CBD rime avec herbe légale, alors que ce n’est pas complètement le cas. Entre CBD, THC, chanvre, cannabis thérapeutique, cannabis récréatif et cannabis sativa, il y a souvent confusion. Alors, avant de rentrer dans le vif du sujet, on va rapidement démêler les amalgames.

Le cannabidiol (CBD) est un cannabinoïde. Un cannabinoïde, c’est une molécule que l’on trouve dans le cannabis, au même titre que le THC (et que le CBN, le CBG, etc. mais eux, on n’en parle pas trop trop). Parce que le CBD et le THC sont tous les deux synthétisés dans les têtes de cannabis, beaucoup se disent que c’est plus ou moins la même chose.

Bon. D’accord, les deux molécules ont exactement la même formule chimique. Mais ce n’est pas une raison pour les mettre dans le même sac, car il y a une énorme différence entre le CBD et le THC !

Le THC fait planer. Le CBD non. Le THC est considéré comme une drogue. Le CBD non. Le THC est illégal. Le CBD est légal.

En France, les fleurs de cannabis que vous pouvez vous procurer dans les boutiques spécialisées contiennent uniquement du CBD. La loi interdit en effet de mettre sur le marché des produits donc la teneur en THC dépasse les 0,2 %.

📄

Pssst ! Si ce n’est pas très clair pour vous, allez donc jeter un œil à notre glossaire du CBD !

La douleur : des centaines de maladies et pas de (vrai) traitement

Douleurs chroniques, qu’est-ce que c’est ?

On parlait d’amalgames il y a quelques lignes… Mais en matière de douleur, là aussi, il y a pas mal de confusions et on a vite fait de tout mélanger.

Tout d’abord, il faut savoir faire la différence entre douleur aiguë et douleur chronique.

💥

Une douleur aiguë est une sorte de signal d’alarme déclenché lorsqu’il y a lésion tissulaire, comme une brûlure ou une fracture.

Ce type de douleur vise à nous faire réagir et il suffit de traiter la lésion en question pour qu’elle disparaisse.

La douleur chronique quant à elle, n’est pas liée à une lésion visible, et surtout : elle ne disparaît pas aussi facilement !

Son intensité peut varier, parfois il s’agit simplement d’engourdissements gênants, tandis que d’autres fois il la douleur est carrément insupportable. En effet, les douleurs chroniques se manifestent sous bien des formes.

Le CBD contre les douleurs

Et d’ailleurs, on distingue deux grandes familles de douleurs chroniques :

Les traitements contre les douleurs

Le plus souvent, lorsqu’on parle d’antidouleur on se réfère aux antalgiques. Mais comme vous le savez sans doute, cette famille de médicament est assez vaste, puisqu’elle englobe le paracétamol tout comme les opiacés ou opioïdes (dérivés de l’opium), telle que la morphine.

Dans le cas de douleurs chroniques intenses et persistantes, on se verra généralement prescrire un opioïde. Celui-ci agit en bloquant l’influx nerveux responsable du message de douleur. Son action se focalise donc sur le système neurologique.

Mais ce type de traitement a ses limites. Premièrement, le patient développera très facilement une dépendance physique et psychique envers la substance. Et deuxièmement, ce n’est pas toujours suffisant pour soulager la douleur… Et dans ce cas, les traitements prescrits n’ont rien d’inoffensif, on se tourne en effet vers des anesthésiants locaux, des antidépresseurs ainsi que des antiépileptiques.

📌

Les antidépresseurs et les antiépileptiques n’ont pas pour vocation première d’agir comme antalgique. Néanmoins ils inhibent tous deux certaines réponses du système neurologique et sont donc potentiellement efficaces pour soulager la sensation de douleur.

Quel est le lien entre le CBD et le traitement des douleurs ?

D’un côté on a le cannabidiol, et de l’autre, on a la douleur. Reste à savoir pourquoi le CBD est un excellent candidat en traitement contre les douleurs…

Pour voir le lien entre cannabis et antidouleur, il nous faut expliquer ce qu’est le système endocannabinoïde. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler. Pour ceux qui découvrent tout juste ce mot barbare, on vous fait un petit résumé.

fonctionnement du système endocannabinoïde

D’abord, sachez que tout le monde a un système endocannabinoïde depuis la naissance. Et ce n’est pas rien de le savoir, car le SEC occupe un rôle crucial au sein de notre organisme, puisque d’une certaine manière, c’est lui qui assure le bon fonctionnement de notre système immunitaire ainsi que de notre système nerveux.

Si vous avez bien suivi notre histoire, dans votre tête ça a fait *tilt* en lisant que le SEC agit sur notre système nerveux… Et oui, puisque la plupart des douleurs chroniques sont d’origine neurologique.

Mais, reste à vous dire que le SEC se compose de deux types de récepteurs (CB1 et CB2), lesquels réagissent avec… Les cannabinoïdes, oui et plus particulièrement : le CBD et le THC, qui sont les molécules les plus étudiées.

Bon, on ne rentrera pas davantage dans les détails, si vous êtes curieux, on vous renvoie à l’article dédié au sujet : Qu’est-ce que le système endocannabinoïde ?

CBD et traitement des douleurs chroniques : que sait la science ?

Les cannabinoïdes : un vrai potentiel thérapeutique

La petite molécule est tout juste légale en France et dans le monde, alors imaginez bien que les études menées au sujet de ses potentiels thérapeutiques n’en sont qu’à leurs balbutiements.

Néanmoins, il existe actuellement un traitement formulé à base de CBD, légalement approuvé et expérimentalement éprouvé. Ce médicament est prescrit aux personnes atteintes d’épilepsie. Le Cannabidiol permet en effet de réduire, et même de supprimer complètement les crises associées à cette maladie. Mais comme nous l’avons vu un peu plus tôt, ce type de traitement pourrait également être préconisé auprès des personnes qui souffrent de douleurs chroniques.

Dans tous les cas, les chercheurs du monde entier se pressent autour des cannabinoïdes, plus précisément autour du duo CBD/THC, lesquels semblent mieux fonctionner en synergie que séparément.

🤓

C’est ce que l’on appelle : « l’effet d’entourage », principe selon lequel le pouvoir d’une molécule est parfois décuplé lorsqu’elle est en présence d’une autre molécule… En gros : l’union fait la force. Et c’est particulièrement vrai pour les cannabinoïdes.

Comme le rapporte le célèbre Journal of Pain and Symptom Managment, le potentiel du CBD et du THC dans le traitement des douleurs est immense.

Selon l’auteur — qui base sa réflexion sur une compile d’études — les deux cannabinoïdes sont tout aussi efficaces que les opiacés. Et même davantage, puisqu’ils aident à diminuer les douleurs de type neuropathique ainsi que les douleurs nociceptives (dues à une inflammation).

Le cannabis pour soigner la douleur : quelques cas surprenants

Toujours selon le JPSM, plusieurs cas de patients ayant testé les effets du cannabis thérapeutique dans le traitement de douleurs chroniques attirent l’attention du corps scientifique. Parmi les nombreux témoignages, deux cas sont particulièrement parlants :

Cas n° 1

Une dame de 47 ans, atteinte de sclérose en plaques souffre entre autres de maux de tête, de fatigue extrême et d’une rigidité des membres.

Elle a tout essayé : physiothérapie, acuponcture et injections intramusculaires de toutes sortes.

Comme rien ne fonctionne ; elle décide d’essayer le cannabis thérapeutique. Accompagnée par son médecin, celui-ci lui prescrit entre 2 et 4 inhalations chaque soir avant de dormir.

La patiente rapporte une diminution significative de la douleur, de la spasticité de ses muscles et a pu retrouver le sommeil. Elle a pratiquement substitué la morphine par le cannabis.

Cas n°2

Un homme de 37 ans, atteint du VIH souffre de douleurs neuropathiques au niveau des membres inférieurs, des reins jusqu’aux pieds ainsi qu’au niveau des mains.

Il a tout essayé lui aussi et son traitement a longtemps été un cocktail de morphine, et de gabapentine (un antiépileptique et antalgique).

Son médecin lui prescrit 3-4 inhalations de cannabis thérapeutique, deux à trois fois par jour.

Quatre mois plus tard, il diminue de moitié la dose de morphine. Il finit par arrêter complètement la prise d’opiacés et autres médicaments 9 mois plus tard et n’utilise que le cannabis pour soulager ses douleurs.

Le CBD, le traitement antidouleur de demain ?

Dans certains états des États-Unis et autres pays, la réponse est oui.

Le cannabis thérapeutique y est en effet prescrit aux personnes qui souffrent de douleurs chroniques. En France ? Eh bien même si les choses bougent, ce n’est pas encore tout à fait ça.

Le CBD est bel et bien légal et vous pouvez d’ailleurs vous procurer assez facilement des fleurs de CBD. Cette variété ne contient toutefois pas de THC (jamais plus de 0,2 %), et comme vous l’aurez compris, cela limite son potentiel effet thérapeutique…

Autre point important : en France la loi ne reconnaît aucune vertu au CBD, et encore moins au THC. Il est donc très peu probable qu’un médecin vous parle et vous conseille l’utilisation de CBD en traitement contre les douleurs… (Comme par exemple ce chirurgien orthopédique à Dijon) .Et c’est bien dommage, car le CBD ne présente à priori pas d’effets secondaires, contrairement aux opiacés et autres cocktails pharmaceutiques habituellement prescrits.

Mais ne nous laissons pas abattre et soyons positifs. Comme nous le disions quelques lignes plus tôt, les choses bougent, et un jour ou l’autre, le schmilblick avancera, nous en sommes sûres !

Consommer du CBD pour soulager les douleurs…

La vérité, c’est qu’au vu de la nocivité souvent doublée d’inefficacité des antidouleurs traditionnels, beaucoup de personnes décident de trouver une solution à leurs maux par leurs propres moyens. Comme dit en introduction, l’écrasante majorité des consommateurs de produits CBD recherchent un moyen de soulager leurs douleurs.

Nous ne pouvons pas cautionner l’automédication, mais si tel était votre souhait, sachez qu’on ne trouve pas le CBD uniquement sous forme de fleur. Il y a donc d’autres moyens que celui de fumer pour profiter des supposés bienfaits de la petite molécule.

Les huiles de CBD sont particulièrement pratiques, car vous pouvez aussi bien les ingérer (quelques gouttes sous la langue ou dans une préparation culinaire), que les appliquer sur la zone douloureuse (sois directement sur la peau, ou bien mélangée à une crème).

Après, on trouve aussi le CBD sous forme de gélule, de crème, de e-liquides… Bref sous pratiquement toutes les formes ! D’ailleurs, si vous souhaitez vous en procurer, il n’y a rien de plus facile.

👉

Utilisez notre annuaire de boutiques CBD, il y en a forcément une près de chez vous !

Par exemple : 

– notre sélection de boutiques de CBD à Lyon

– notre sélection de boutiques de CBD à Tours

– notre sélection de boutiques de CBD à Paris