Qu’est-ce que le système endocannabinoïde ?

Système endocannabinoïde… En voilà un nom barbare ! Mais vous l’avez tellement croisé que la curiosité vous a piqué : qu’est-ce c’est ? Quel est son rôle ? Pourquoi est-ce que tout le monde en parle ? Et quel est le rapport entre système endocannabinoïde et CBD ?

 

C’est quoi le système endocannabinoïde : définition

Le système endocannabinoïde est un réseau de communication intercellulaire présent chez tous les animaux, dont l’humain. Comme tout réseau de communication, il est composé de récepteurs et d’émetteurs :

👉​ Récepteurs CB1 et CB2 que l’on trouve à la surface de pratiquement tous nos organes ; 

👉​ Les émetteurs, que sont les cannabinoïdes (THC, CBD, CBN, etc.)

En d’autres termes : le système endocannabinoïde est un réseau de récepteurs qui réagit avec des molécules synthétisées dans le cannabis. 

Et là, vous vous dites « Et du coup, pourquoi autant d’enthousiasme ?” Patience mon p’tit, on y vient.

On est d’accord, de prime à bord, rien d’exceptionnel.

D’ailleurs, si on réfléchit un peu, on se dit par exemple que la nicotine a elle aussi ses propres récepteurs.

Exacte ! Sauf que les récepteurs nicotiniques, ils sont situés dans le cerveau et point barre, tandis que les récepteurs endocannabinoïdes, et bien ils se trouvent dans TOUT le corps.

Et ça change tout, parce que du coup, ces braves petits cannabinoïdes, ils peuvent déclencher des réactions chimiques dans TOUT l’organisme. 

Répartition des récepteurs CB1 et CB2

CB1

👉​ Système nerveux central : cerveau et moelle épinière ; 

👉​ Système nerveux périphérique : nerfs et ganglions

CB2

👉​ Système immunitaire : moelle osseuse, ganglions, rate, amygdales, thymus ; 

CB1 et CB2

👉​ Système digestif : intestins, estomacs, pancréas 

Oui, ils ont beaucoup de pouvoir… Qu’ils utilisent à bon escient (ouf !) puisque leur principale mission est de s’assurer que tout fonctionne correctement. Ils veillent à ce que notre température reste stable, que notre taux de sucre reste raisonnable ou que notre pression artérielle ne s’emballe pas.

Bref, ils nous filent un sacré coup de pouce pour rester en bonne santé

Endo + cannabinoïde = qui produit des cannabinoïdes

Nous avons une question pour vous : à votre avis, pourquoi l’être humain est-il équipé d’un système endocannabinoïde ?

Parce qu’il consomme de la weed depuis la nuit des temps ?

Bien tenté, mais non. En réalité, on naît avec un système endocannabinoïde tout simplement parce que notre organisme sécrète lui-même des cannabinoïdes. Donc, concrètement, on fabrique des substances similaires à celles que l’on trouve dans le cannabis.

Coïncidence ? Je ne crois pas. Enfin, c’est en tout cas ce qu’on dû se dire William Devane et Raphaël Mechoulam lorsqu’ils ont découvert l’anandamide en 1988, l’un des cannabinoïdes que nous fabriquons tous de manière spontanée.

Du coup, on distingue deux types de cannabinoïdes :

On résume. Nous avons tous dans notre corps des centaines de récepteurs répartis un peu partout spécialement conçu pour interagir avec les substances actives du cannabis (THC, CBD, CBN, CBG, etc.) et en plus, on en fabrique nous-mêmes (Anandamide et AG-2).

Les fonctions du système endocannabinoïde : 3 rôles clés

Bon, concrètement, il sert à quoi ce système endocannabinoïde ? Eh ben à plein de choses !

#1. Maintenir l'organisme en état d'homéostasie

L’homéostasie est la capacité d’un organisme à maintenir son équilibre physiologique interne malgré les contraintes extérieures.

Homéostase

En gros, le système endocannabinoïde est un système de régulation. En effet, il est capable de déclencher ou d’inhiber toutes sortes de réactions chimiques, dans tout l’organisme. Il contrôle ainsi :

  • La température du corps 
  • L’appétit 
  • Le sommeil 
  • La pression artérielle
  • Le pH du sang. 

Le rôle du système endocannabinoïde est donc majeur. D’ailleurs,  un déficit au niveau du système endocannabinoïde peut entraîner plusieurs pathologies (1) dont la dépression, les migraines, et même certains cancers…

#2. Réduire l'inflammation

De par son affinité avec notre système immunitaire, le système endocannabinoïde est capable de diminuer l’inflammation (chaleur, rougeur, gonflement et douleur).

C’est entre-autres pour cela que l’on attribue ce genre de vertus aux produits CBD (et au cannabis médical) : 

#3. Réguler le système nerveux central et périphérique

fonctionnement du système endocannabinoïde

Les récepteurs du système endocannabinoïde situés au niveau de notre système nerveux central fonctionnent en étroite collaboration avec notre système endocrinien, régulant ainsi la synthèse de certaines hormones, dont la sérotonine et la dopamine

C’est pour cela que le système endocannabinoïde est capable de réguler : 

Par ailleurs, comme nous l’avons vu, certains récepteurs sont situés au niveau des nerfs, de la moelle osseuse et des ganglions.

Cette affinité avec notre système nerveux périphérique laisse penser les chercheurs que le système endocannabinoïde pourrait être la clé pour soigner : 

  • Les douleurs chroniques ; 
  • Les symptômes douloureux de la sclérose en plaques ; 
  • La fibromyalgie
  • Les migraines. 

Comment fonctionne le système endocannabinoïde?

Bien que le système endocannabinoïde a été découvert dans les années 90, il faut admettre que les recherches n’en sont qu’à leurs débuts. Ce que l’on sait actuellement, c’est que le système endocannabinoïde se compose de 3 éléments clés : 

Les récepteurs endocannabinoïdes

👉​ CB1 

👉​ CB2

👉​Mais aussi les récepteurs vanilloïdes de type TRPV, induits dans la transmission de stimulus thermiques et mécaniques. En d’autres termes, ce sont eux qui transmettent le message de douleur lorsque l’on se brûle ou lorsque l’on se casse un os. 

Les phytocannabinoïdes

👉​ Le THC, qui semble préférer se lier aux récepteurs de type CB1 situés dans notre cerveau, d’où les effets psychotropes induits ; 

👉​Le CBD, qui n’agirait pas directement sur les récepteurs CB1 et CB2, mais plutôt sur la sécrétion d’enzymes ainsi que sur les récepteurs TRPV. 

👉​Les autres phytocannabinoïdes, tels que le CBN, le CBG, CBC, etc. qui semblent agir sur les récepteurs CB2. 

Les ligands endogènes

👉​ L’anandamide et AG-2, étroitement liés à la sécrétion d’hormones (sérotonine et dopamine) et dont le taux dépend de chaque individu. 

Comment les cannabinoïdes agissent sur les récepteurs et dans quelle mesure ils influencent notre état de santé ? Eh bien cela reste encore un petit mystère pour la communauté scientifique, même si les études se multiplient et laissent entrevoir un bel avenir pour les produits à base d’extraits de cannabis ! 

 

 

Ces articles vous intéresseront aussi 😉

Jan 20
Qu’est-ce que le HHCP, la version améliorée du HHC ?

Pour nous, simples mortel·le·s, les cannabinoïdes ne sont que des molécules extraites…

Jan 19
H4CBD : qu’est-ce que le CBD hydrogéné ?

Le H4CBD a été synthétisé pour la première fois en 1940 à des fins médicales.…

Déc 30
 Le Conseil d’ État autorise la vente de fleurs de CBD (pour de bon !)

On finit l’année sur une bonne nouvelle : ce jeudi 29 décembre, le Conseil d’État…

Cet article vous a plu ? Partagez le sur votre plateforme préférée !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur google
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur pinterest