Qu’est-ce que le système endocannabinoïde ?

Système endocannabinoïde… En voilà un nom barbare ! Mais vous l’avez tellement croisé que la curiosité vous a piqué : qu’est-ce donc ? À quoi ça sert ? Pourquoi est-ce que tout le monde en parle ? Et quel est le rapport avec le CBD ?

Allez, aujourd’hui on vous explique tout ça.

Dans les grandes lignes, c’est quoi le système endocannabinoïde ?

Pour tous ceux qui n’ont pas le temps (ou pas l’envie) de lire jusqu’au bout (on vous voit !) et qui sont à la recherche d’une réponse à emporter, on vous a préparé une définition aux p’tits oignons, pas trop lourde, mais bien ficelée.

Le système endocannabinoïde c’est un réseau de communication intercellulaire présent chez tous les animaux. Comme tout réseau de communication, il est composé de récepteurs et d’émetteurs.

Et là, vous vous dites « Et du coup, pourquoi autant d’enthousiasme ? » Patience mon p’tit, on y vient.

On est d’accord, de prime à bord, rien d’exceptionnel. D’ailleurs, si on réfléchit un peu, on se dit par exemple que la nicotine a elle aussi ses propres récepteurs. Exacte ! Sauf que les récepteurs nicotiniques, ils sont situés dans le cerveau et point barre. Alors que les récepteurs endocannabinoïdes, et bien ils se trouvent dans TOUT le corps.

Et ça change tout ! Ben oui, parce que du coup, ces braves petits cannabinoïdes, et bien ils peuvent déclencher des réactions chimiques dans tout l’organisme… Mode omniprésence biologique quoi !

Oui, ils ont beaucoup de pouvoir… Qu’ils utilisent à bon escient (ouf !) puisque leur principale mission est de s’assurer que tout fonctionne correctement. Ils veillent à ce que notre température reste stable, que notre taux de sucre reste raisonnable ou que notre pression artérielle ne s’emballe pas.

Bref, ils nous filent un sacré coup de pouce pour rester en bonne santé. Et voilà pourquoi tout le monde (enfin, surtout les scientifiques) est absolument subjugué par le système endocannabinoïde.

Endo + cannabinoïde = qui produit des cannabinoïdes

Seuls les vrais curieux liront ces lignes, et ça tombe bien, car on a une question pour vous : à votre avis, pourquoi l’être humain est-il équipé d’un système endocannabinoïde ?

Parce qu’il consomme de la weed depuis la nuit des temps ?

En voilà une théorie intéressante, d’autant que le cannabis est la première plante qui fût domestiquée par l’Homme. Selon certaines fouilles archéologiques, on consomme ses graines depuis la préhistoire ! Mais, on s’éloigne de notre sujet. (Pour en savoir plus, lisez : L’histoire du cannabis).

En réalité, on naît avec un système endocannabinoïde tout simplement parce que notre organisme sécrète lui-même des cannabinoïdes. (Oui, la réponse était dans le titre…). Donc, concrètement, on fabrique des substances similaires à celles que l’on trouve dans le cannabis.

Coïncidence ? Je ne crois pas.

Enfin, c’est en tout cas ce qu’on dû se dire Willam Devane et Raphaël Mechoulam lorsqu’ils ont découvert l’anandamide, l’un des cannabinoïdes que nous fabriquons tous de manière spontanée.

Du coup, on distingue deux types de cannabinoïdes :

On résume. Nous avons tous dans notre corps des centaines de récepteurs répartis un peu partout spécialement conçu pour interagir avec les substances actives du cannabis et en plus, on en fabrique nous-mêmes…

Et dire qu’il a fallu des années avant que les scientifiques ne se décident à réellement étudier les effets et le fonctionnement des cannabinoïdes…

À quoi sert le système endocannabinoïde chez l’être humain ?

Bon, tout ça c’est bien beau, mais concrètement, il sert à quoi ce système endocannabinoïde ? Eh ben à plein de choses… Mais les scientifiques résument toutes ces choses en un seul mot : homéostasie. Un petit tour sur Wikipédia, et vous allez très vite comprendre.

L’homéostasie est la capacité d’un organisme à maintenir son équilibre physiologique interne malgré les contraintes extérieures.

En gros, c’est un système de régulation. D’ailleurs, en tout début d’article on vous disait que le système endocannabinoïde peut déclencher tous types de réactions chimiques, dans tout l’organisme. Et bien voici ce qu’il est potentiellement capable de contrôler : 

Homéostase

Bref, tout (ou presque). Alors bien sûr, tout ne dépend pas du système endocannabinoïde ! Il fonctionne en synergie avec notre système immunitaire, notre système nerveux, etc.

Mais son rôle est tout de même majeur, puisqu’un déficit au niveau du système endocannabinoïde peut entraîner plusieurs pathologies, dont la dépression, les migraines, et même certains cancers…

D’où l’importance de comprendre le fonctionnement du système endocannabinoïde, et plus précisément celui des fameux cannabinoïdes ! Cela vous permettra ensuite de mieux comprendre les potentiels bienfaits du CBD.

(Et ça tombe bien, on en parle tout de suite)

Comment ça fonctionne ce système endocannabinoïde?

fonctionnement du système endocannabinoïde

Au sujet des récepteurs (CB1 et CB2)

À ce jour, on reconnait 2 types de récepteurs : CB1 et CB2 (pour le coup, ça change des noms à rallonge).

Bon, bien entendu, on simplifie énormément. D’une part parce qu’on ne voudrait pas vous perdre à quelques paragraphes de la fin de cet article, et puis aussi parce que très honnêtement, c’est assez complexe et même les scientifiques ne sont pas sûre d’avoir bien compris toute cette histoire de récepteurs endocannabinoïdes…

D’ailleurs, ils ne sont même pas vraiment sûrs qu’il y en ait uniquement deux ! Certains pensent que le réseau est beaucoup plus vaste que ce qu’on ne l’imagine et que nous n’en sommes qu’aux prémices des découvertes.

Mais, bon. Ce qu’il faut retenir, c’est que globalement chaque récepteur a son petit domaine de prédilection. Et qu’ils sont complémentaires. Ceci étant dit, il nous reste à savoir comment interagissent les cannabinoïdes avec ces récepteurs.

L’action des cannabinoïdes dans notre organisme

Si vous avez bien suivi, alors vous savez qu’il existe plus de 120 cannabinoïdes dans le cannabis, et que nous connaissons à ce jour deux cannabinoïdes synthétisés dans notre organisme. Vous l’aurez imaginé, chaque cannabinoïde réagit de manière spécifique.

Certains vont bloquer une ou plusieurs réactions biochimiques (on dit qu’ils sont antagonistes), tandis que d’autres vont les provoquer (ils sont agonistes). Et puis, tous n’ont pas la même affinité avec les mêmes récepteurs.

Bref, c’est un beau bazar et nous n’allons pas nous étendre outre mesure sur le sujet (d’autant qu’on a prévu pleins d’articles pour tout vous expliquer bien correctement).

À cette occasion, permettez-nous de nous concentrer sur les deux cannabinoïdes les plus connus : le THC et le CBD. En plus ça tombe plutôt bien, car ils sont très différents l’un de l’autre.

THC

Le THC, que pratiquement tout le monde connaît, est à l’origine des effets psychotropes du cannabis. Il agit donc plutôt avec le récepteur CB1.

Quant au CBD, eh bien au contraire, il préfère le récepteur CB2, mais réagit également avec le récepteur CB1.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il a toutes les faveurs des scientifiques qui lui promettent une belle carrière dans le domaine thérapeutique, notamment pour contrôler les crises d’épilepsie, soulager la douleur, traiter les troubles de l’humeur ou encore réguler le sommeil.

Et comme il n’a aucun effet psychotrope, sa consommation est parfaitement légale ! Voici pourquoi de plus en plus de boutiques spécialisées ouvrent un peu partout en France…

Et nous, ben on s’occupe de les référencer, alors n’hésitez pas à jeter un œil à notre annuaire des boutiques de CBD en France si vous avez envie de vous procurer des produits à base de CBD !

CBD

Ces articles vous intéresseront aussi 😉

Avr 05
Le CBD, futur traitement naturel contre la dépression ?

Si vous faites partie de nos fidèles lecteurs, alors vous l’avez remarqué,…

Avr 05
Le CBD pour soulager la ménopause ?

Aucune femme n’y échappe : un jour ou l’autre, finis les règles ! Eh bien que cela…

Avr 02
Le CBD serait-il le meilleur traitement contre les douleurs ?

Pour beaucoup le CBD n’est qu’une version light et légale de la weed qu’ils ont…