Quels sont les effets du CBD sur la mémoire ?

Vous avez entendu dire que le CBD est bon pour la mémoire, mais vous êtes sceptique ? C’est bien normal, la liste des propriétés que l’on lui prête est si longue, que cela en devient presque suspect. Antistress, antidépressif, antidouleur, régulateur d’émotions … Le CBD serait-il également capable d’améliorer votre mémoire ?

La plupart d’entre vous connaissent déjà la différence entre CBD et THC. Vous savez donc que c’est le THC qui provoque les effets psychotropes de la weed. Et donc, vous savez que le CBD n’a pas grand-chose à voir avec la perte de mémoire, et la détérioration cognitive associée à la consommation de cannabis. Bien.

Il est également bon de rappeler que l’OMS a déclaré l’innocuité du CBD et l’absence d’effets secondaires graves.

Donc, à priori, consommer du CBD ne devrait affecter ni votre capacité à mémoriser ni la qualité de vos souvenirs. C’est déjà une bonne chose. Mais de là à affirmer que le CBD est bon pour la mémoire, certes, il y a un gouffre…

Il est également bon de rappeler que l’OMS a déclaré l’innocuité du CBD et l’absence d’effets secondaires graves.

Le CBD peut-il améliorer votre mémoire ? La réponse courte

Techniquement, oui le CBD peut avoir des effets positifs sur la mémoire. Cela, pour une raison fondamentale : il peut favoriser la concentration. En effet, la capacité à se focaliser sur une tâche, quelle qu’elle soit, augmente drastiquement vos chances de mémorisation.

CBD et SEC : duo de choc pour booster vos capacités cérébrales ?

Dans la plupart des cas, les problèmes de concentration sont dus à :

😴​ Un manque de sommeil, ou un sommeil de mauvaise qualité ;

😖 Le stress et l’anxiété, source de pensées multiples et parasites ;

😞 La dépression, qui entraîne également des pensées récurrentes ;

🥱 Et bien entendu, la fatigue, qui découle de l’un ou plusieurs des symptômes suscités, n’arrange en rien la situation !

… En quoi le CBD peut-il endiguer tout cela ?

Comme vous le savez peut-être, nous sommes tous pourvus d’un système endocannabinoïde. Vaste réseau de récepteurs répartis dans l’ensemble de l’organisme, il intervient – via les cannabinoïdes – dans de nombreuses fonctions physiologiques dont la sécrétion d’hormones.

Plus particulièrement, certaines études montrent que le CBD est capable de stimuler la synthèse d’une hormone fabuleuse : la sérotonine (1). Plus connue sous le doux nom d’« hormone du bonheur », la sérotonine est impliquée dans la régulation de l’humeur, la gestion du stress, la motivation, la prise de décision, ou encore, dans le processus d’apprentissage.

Bref, lorsque le niveau de sérotonine est optimal, la vie est douce ! Et lorsque la vie est douce, alors on peut dormir sur ses deux oreilles, se réveiller en pleine forme, motivé de commencer une nouvelle journée. Et forcément, on est plus enclin à se concentrer, et donc, à mémoriser.

Dit comme ça, on en revient à ce que l’on disait en introduction : le CBD semble si miraculeux, que cela en devient suspect. Cette petite molécule peut-elle réellement résoudre tous les problèmes du quotidien ?

Le CBD pour améliorer la mémoire : notre avis sur la question

Dans la suite de cet article, nous vous proposons d’aborder le sujet ô combien épineux des effets du CBD sur la mémoire d’un point de vue beaucoup plus cartésien. C’est-à-dire, avec études scientifiques et tout le tralala à l’appui.

Mais avant, il nous semble de première importance rappeler que les effets du CBD – et plus précisément, leur intensité – varient selon les individus. Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres, cela, parce que le SEC est plus ou moins développé et plus ou moins actif selon les individus.

Donc, si vous voulez notre avis, la seule vraie façon de savoir si le CBD a effectivement une incidence positive sur votre mémoire, eh bien c’est de tester, tout simplement. Pour cela, vous n’avez que l’embarras du choix en termes de produits : huile, e-liquide, gélules, fleurs… Il y en a pour tous les goûts.

👉​

Concernant le dosage et l’espacement des prises, là encore, il faudra opter pour la méthode empirique et tester. Allez donc jeter un œil à notre article sur le dosage de l’huile de CBD, cela vous donnera quelques ordres de grandeur et vous y trouverez de sages conseils.

Maintenant que vous connaissez notre humble avis sur la question, voyons ce qu’en disent les scientifiques.

Mémoire et CBD : faits, preuves et conjonctures

Autant vous prévenir, aucune étude ne permet réellement de trancher la question. En effet, comme de coutume, les expérimentations sont menées soit sur des rats, soit sur un échantillon humain très restreint. Malgré tout, les observations sont encourageantes, et tendent toutes à confirmer que le CBD est plutôt bon pour la mémoire. 😃​

Le CBD améliore l’afflux sanguin au niveau du cerveau

Une étude réalisée sur 15 volontaires sains à qui l’on a administré 600 mg de CBD montre une augmentation significative de l’afflux sanguin au niveau de l’hippocampe et du cortex orbitofontal, deux régions cérébrales impliquées dans la mémoire à court terme et la prise de décision (2).

Qui dit sang dit oxygène. Un cerveau bien oxygéné est un cerveau qui fonctionne mieux. Alors, peut-on conclure que le CBD favorise la mémorisation. Non ?

Oui, mais seulement à court terme.

Dis Le Guide, quels sont les différents types de mémoire ? 🤓​

  • La mémoire de travail: pour réaliser les tâches du quotidien ;
  • La mémoire sémantique: siège du langage et de la connaissance ;
  • Également, la mémoire épisodique: associée aux évènements personnels vécus ;
  • La mémoire procédurale: celle qui nous permet d’accomplir des tâches en mode automatique ;
  • Et enfin, la mémoire perceptive: qui s’appuie sur nos sens et notre ressenti pour mémoriser certaines facettes de notre environnement, comme une odeur, un bruit, une lumière…

En effet, lorsque l’on parle de « mémoire » on oublie qu’il n’y a pas un, mais plusieurs types de mémoire. Comme mentionné, l’hippocampe et le cortex orbitofrontal gèrent la mémoire à court terme, également appelée « mémoire de travail ». Cette fonction permet d’analyser, trier et traiter des données afin de réaliser une tâche de manière spontanée.

Cette étude montre ainsi que le CBD peut améliorer votre capacité à retenir un numéro de téléphone, une adresse, une recette de cuisine, etc.

Toutefois, toutes les informations que vous allez mémoriser sur le long terme passent forcément par la mémoire court terme. Et donc, si celle-ci fonctionne de manière optimale, on pourrait penser que votre capacité à mémoriser sur le long terme le sera également. Malheureusement, cette conjoncture s’appuie, rappelons-le, sur une étude menée sur seulement 15 participants…

Interactions avec le circuit de récompense

Le système de récompense est, entre autres, responsable de nos comportements addictifs. Concrètement, il sécrète de la dopamine – qui renvoi à la sensation de satisfaction – lorsque l’on fume une cigarette, boit un verre de vin ou mange un carré de chocolat.

Plus l’on répète cette expérience, et plus le cerveau associe tel ou tel comportement au sentiment de bien-être. Il devient de plus en plus difficile de se défaire de ces comportements, dès lors que le cerveau est persuadé qu’ils sont source de satisfaction.

Le lien avec la mémoire ? Eh bien en réalité, le système de récompense repose entièrement sur un schéma de mémorisation ! En effet, l’envie de cigarette nait du souvenir de la sensation agréable que les dernières cigarettes ont impliqué.

Ce qui est pratique avec ce type de mémoire, c’est que l’on peut assez aisément la mesurer. En effet, on sait plutôt bien différencier un sujet « en manque » d’un sujet « sevré ». Et c’est ce que les chercheurs ont fait.

🐀​ Sur les rats ...

Il semble en effet que le CBD peut « casser » les systèmes de récompense induisant un comportement addictif. Il serait même également capable de « réparer » certains circuits endommagés par les souvenirs traumatisants, parfois à l’origine de troubles du sommeil, d’anxiété, ou de comportements impulsifs. (4)

🙌​​ Sur les humains ...

Les études sont un peu moins concluantes, dès lors que le CBD s’est révélé inefficace chez les gros fumeurs dépendants à la nicotine. Malgré tout, les tests réalisés sur d’autres substances, comme les opioïdes, la cocaïne et le THC montrent de meilleurs résultats. Par ailleurs, le CBD serait, dans une certaine mesure, aider les personnes souffrant de stress post-traumatique (SSPT), favorisant l’acceptation des souvenirs désagréables. (5)

Il favorise la neurogenèse

À l’origine de la perte de mémoire et des difficultés de mémorisation, il y a également le très redouté « déclin cognitif ». Processus naturel, la mort de nos chers neurones est malheureusement en partie inévitable. Malgré tout, il est possible de la retarder, que ce soit en adoptant une hygiène de vie saine, ou bien … en consommant un peu de CBD.

👉​ Selon une étude (5), de par son interaction avec les récepteurs CB1 de notre SEC, le CBD serait en mesure de ralentir la mort programmée de nos neurones. Ces récepteurs seraient en effet capables de stimuler les lysosomes. Ces cellules s’occupent d’éliminer l’excès de la protéine (béta-amyloïde) qui est à l’origine du déclin neurologique et des maladies comme Alzheimer ;

👉​ Une autre étude (6) a permis de montrer que le CBD est capable de réduire l’inflammation entre les neurones. Cette inflammation est également à l’origine de la maladie D’Alzheimer.

Bref, grosso modo, le CBD aide à prendre soin de nos neurones et donc, de nos souvenirs. Bon, bien entendu, cela ne doit pas vous empêcher de faire la part des choses et de prendre soin de vous 😉​

Ces articles vous intéresseront aussi 😉