Site logo

Découvrez l’histoire du cannabis !

Le cannabis est une plante qui suit l’Homme depuis des milliers d’années. Tout au long de notre histoire, celle-ci a été associée à diverses pratiques, qu’elles soient spirituelles, médicales ou autres. Une histoire vraiment exceptionnelle, collée à la nôtre, que nous vous invitons à découvrir plus en détail, dans la suite de cet article. Quelques informations pourraient même vous paraître très surprenante !

L’histoire du cannabis

Le cannabis est une plante aux origines anciennes (pour ne pas dire très anciennes). En effet, les premières traces de son utilisation remontent à plus de 5.000 ans avant notre ère. À l’époque, le cannabis était cultivé en Asie (dans une zone qui comprend aujourd’hui des pays comme le Kazakhstan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan). La plante servait notamment à se nourrir. Mais très vite, ses utilisateurs ont découvert plein d’autres utilisations possibles, comme la fabrique de textile, de cordes et même de matériaux de construction.

Des traces de cannabis ont également été retrouvées en Chine. Il y a plus de 4000 ans, les locaux travaillaient également la plante, pour une utilisation similaire à toutes celles qui ont été évoquées en amont. Mais nos amis chinois avaient un coup d’avance. Ce sont eux qui ont utilisé le cannabis comment plante médicinale, pour la toute première fois. Du moins, c’est ce que pensent les archéologues et chercheurs qui ont travaillé sur place.

consommation cannabis feuille à rouler

Le cannabis, une plante médicinale

Si, aujourd’hui, de nombreuses tergiversations ont lieu en Europe et dans le reste du monde pour savoir s’il est possible d’utiliser le cannabis du point de vue médicinal… La question, jadis, ne se posait absolument pas. Les premières mentions de l’utilisation de cette plante, d’un point de vue thérapeutique, remontent à près de 4000 ans avant nous, en Chine.

Mais c’est surtout en 2700 avant Jésus-Christ que de premiers textes expliquent précisément comment le cannabis était utilisé. On pense notamment au “Shennong Ben Cao Jing” (Classique de la matière médicale de l’Empereur Jaune). Ce texte décrit les propriétés médicinales du cannabis et le recommande pour traiter diverses affections.

À l’époque, le cannabis était alors utilisé pour ses supposées propriétés analgésiques et anti-inflammatoires. Il permettait de soulager les malades atteints de troubles gastro-intestinaux. Il servait également à lutter contre les infections et toutes ces maladies d’alors, qui pouvaient handicaper le quotidien.

Au fil des années, la médecine traditionnelle chinoise s’est appropriée la plante, notamment pour soigner les problèmes de peau, les troubles digestifs et les maladies chroniques, avant de peu à peu la délaisser au profit d’autres pratiques et d’autres techniques jugées plus modernes (et dont on parle encore aujourd’hui).

Le cannabis, une plante spirituelle

Mais le cannabis, ce n’est pas qu’une plante médicale. Au fil du temps, les gens se la sont appropriées dans le cadre d’autres pratiques, spirituelle notamment. C’est en Inde que tout cela aurait commencé, le cannabis étant alors associé à Shiva. Dans de vieux textes hindous, il est alors décrit comment les gens utilisaient le cannabis comme offrande, mais aussi comme produit pour méditer et atteinte un état de conscience.

Plus récemment, ce sont deux mouvements religieux et spirituels qui se sont rapprochés du cannabis :

👉 Le chamanisme : en Amérique du Sud, le chaman joue le rôle de guérisseur, mais aussi de religieux. Le cannabis était alors utilisé pour guérir les malades, prévenir l’avenir, entrer en état de transe et là encore, atteindre des états de conscience.
👉 Le mouvement rastafari : le cannabis est considéré comme une plante sacrée et est utilisé dans le cadre de pratiques spirituelles. Les adeptes du mouvement rastafari croient que le cannabis favorise la méditation, la réflexion, et la communion avec Dieu.

Le chanvre, une plante commerciale

Que ce soit en Grèce Antique, en Égypte ou en France, le chanvre était utilisé au Moyen ge, comme un moyen d’échange, tant son utilisation pouvait être diverse et variée. Nous l’avons rapidement, mais le chanvre était utilisé comme matière pour réaliser des textiles, notamment des vêtements.

En Grèce, la plante était également utilisée à l’occasion de fumigations collectives. Cela consistait alors à réunir un certain nombre de personnes et à leur faire respirer des vapeurs de chanvre ou de cannabis, afin de détruire les germes et autres parasites et donc, d’éviter de tomber malade.

La France a aussi joué un très grand rôle commercial. Le port de Marseille était l’un des principaux ports au monde, pour le transit du chanvre. D’ailleurs, cet héritage s’en ressent pleinement encore aujourd’hui. Selon vous, d’où vient “La Cannebière” ? Tout simplement du rôle historique de celle qui se faisait alors appeler Massilia, dans le commerce de plants de chanvre et de cannabis.

Le cannabis, une plante récréative

À l’époque moderne, le cannabis a été utilisé dans le cadre d’autres pratiques, notamment récréatives. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle sa consommation est interdite dans bon nombre de pays à travers le monde. Les gens le consomment par combustion (sous la forme de joints, de bong), d’huile et hashs pour les effets de “high”, de “défonce”.

Le cannabis est d’ailleurs aujourd’hui associé à ce type de pratique. Pour autant, les plaisirs inhérents à cette défonce ne datent pas d’aujourd’hui. Entre le 14 et le 17e siècle, en Italie, les gens en consommaient déjà de manière récréative. C’est en tout cas ce qu’il ressort d’une récente découverte opérée du côté de Milan.

Or, aujourd’hui, pour des raisons sociales, politiques et sécuritaires, les pouvoirs publics en contrôlent l’utilisation. Si, dans certains pays, comme aux USA ou aux Pays-Bas, il est possible d’en prendre un peu comme on le souhaite, dans d’autres régions du globe, la loi est beaucoup plus stricte.

Le retour à une utilisation thérapeutique ?

Aujourd’hui, le cannabis tend à retrouver ses lettres de noblesse. Le CBD, premièrement, a permis un retour en force du sujet sur le devant de la scène. L’action du cannabidiol sur le stress et l’anxiété, couplé à sa légalité, font qu’il est possible de profiter des fruits du chanvre et de se faire plaisir, sans risquer quoique ce soit. Quid du cannabis thérapeutique ? En Europe, de plus en plus de pays s’ouvrent à l’idée d’une consommation contrôlée, dans un cadre médical uniquement, ce qui serait, in fine, une manière assez logique de boucler la boucle et de revenir à l’usage originel qui en était fait !

Ces articles vous intéresseront aussi 😉

Fév 20
Les champignons fonctionnels débarquent dans les boutiques CBD !

Maitake, Reishi, ou encore, Lion’s Mane, vous les avez peut-être croisés sur les…

Déc 22
Découvrez Cann-L, le premier magasin de cannabis à Lausanne

Adoptée en 2021, la loi sur les essais pilotes concernant la vente de produits dérivés…

Cet article vous a plu ? Partagez le sur votre plateforme préférée !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier ou la première.
  • Ajouter un commentaire