CBD et Parkinson : une première à Marseille.

L’hôpital de la Timone, va tester le cannabis thérapeutique dans l'accompagnement des personnes atteintes du syndrôme de Parkinson.

Le sujet du cannabis thérapeutique avance doucement en France, et c’est une bonne nouvelle ! En effet une étude sera bientôt menée sur les effets du CBD chez les patients atteints par la maladie de Parkinson.

Deux études pour mesurer l’intérêt du Cannabis thérapeutique dans les cas de patients atteints par la maladie de Parkinson.

Ces travaux de recherche sont rendus possibles par une annonce récente de l’agence du médicament (ANSM) qui a indiqué fin 2018 vouloir mettre en place une expérimentation du cannabis thérapeutique durant l’année 2019. Ce test sera financé par le centre d’excellence Dhune et l’association France-Parkinson. L’étude sera menée conjointement par le CNRS, l’Institut de neurosciences et le service de neurologie et de pathologie de l’hôpital de La Timone.

Une première étude sur les rats.

La première expérience consistera à étudier les effets des deux célèbres cannabinoïdes, le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD), sur les symptômes de la maladie de Parkinson chez le rat. Le professeur Eusebio, du pôle neurosciences cliniques à l’Assistance Publique Hôpitaux de Marseilles explique qu’ils ont obtenu les financements et le feu vert des autorités pour lancer cette première étude qui devrait commencer courant mars ou avril.

Une deuxième étude sur l’homme.

La deuxième étude, la plus attendue, devrait suivre ensuite. Elle visera, elle aussi, à étudier les effets du THC et du CBD sur les symptômes engendrés par la maladie de Parkinson. Elle devrait être menée sur une trentaine de patients atteints par la maladie de Parkinson.

"Nous recruterons des personnes qui ont déjà été exposées au cannabis, il n’est pas envisageable éthiquement d’exposer des malades qui n’en ont jamais consommé. Durant deux jours d’hospitalisation, nous leur administrerons soit du cannabis, soit un placebo, et nous étudierons ensuite les effets sur les symptômes de la maladie"
alexandre eusebio
Alexandre Eusebio
Professeur au pôle de neurosciences cliniques à l'Assistance Publique Hopitaux de Marseille

La France, pays en retard sur le sujet du cannabis thérapeutique.

En France, le cannabis étant prohibé sans différenciation entre cannabis récréatif et cannabis thérapeutique, les patients souhaitant recourir au CBD pour se soulager sont obligés de se fournir à l’étranger ou sur le marché noir. C’est entre 300 000 et un million de personnes malades qui pourraient être concernés !

Pour rappel, la France, bien que premier producteur de chanvre industriel en Europe, est encore très en retard sur le débat du Cannabis et du CBD. 21 de ses confrères européens ont déjà légalisé son usage. Cependant, d’après le journal le Parisien, une autorisation du cannabis médical pourrait voir le jour avant 2020… Croisons les doigts !



Sources :

Le parisien : https://urlz.fr/9byl

20minutes.fr : https://urlz.fr/9byh

Ces articles vous intéresseront aussi 😉

Juin 11
🔈 42minutes 0seconde – Roots Reggae #1

Chez le Guide du CBD on adore la musique. Et on adore aussi chiller. Et c’est…

Juin 09
Les terpènes qu’est ce que c’est ?

On ne va pas se mentir, les terpènes tout le monde en parle mais en vrai, personne ne…

Juin 06
7 signes qui montrent que votre chien aurait peut-être besoin de CBD.

Non, les humains n’ont plus l’exclusivité sur le cannabidiol (CBD). Désormais, les…

Les commentaires

  • Isabella
    22 décembre 2019 at 0 h 42 min

    La seconde etude est tres attendue puisqu’elle tend a etudier egalement les effets du THC et du CBD sur les symptomes de la maladie de Parkinson, mais cette fois, chez l’homme. Si elle a connu un certain retentissement mediatique, l’etude, menee par l’equipe de chercheurs composee egalement de Jean Philippe Azulay, chef du service neurologie a la Timone, Olivier Blin, responsable de Dhune, et Christelle Baunez, directrice de recherche au CNRS, n’a pas encore recu le feu vert des autorites. « Cela ne differe pas des protocoles classiques, nous devons fou 1 rnir des informations sur la faisabilite de l’etude, ainsi que sur la securite des personnes testees », detaille Alexandre Eusebio. Si les autorisations sont accordees, il s’agirait de la premiere etude sur les effets du cannabis chez les malades de Parkinson en France. Une premiere, alors meme que la question du cannabis therapeutique agite souvent les debats, quand 21 pays europeens ont deja legalise son usage.

chat
Ajouter un commentaire