Savoir conserver ses fleurs CBD : prolongez la qualité de votre weed !

Vous avez craqué pour plusieurs grammes de fleurs CBD, et vous n’êtes pas sûrs de savoir comment les conserver correctement ? Pire, vous craignez de ne pas avoir le temps de les goûter avant qu’elles ne perdent leur goût et leurs effets ?

Avant de vous lancer tête baissée dans un marathon de joints, lisez la suite de cet article. On vous explique comment stocker votre weed pour qu’elle conserve toutes ses qualités pendant de longs mois.

Sommaire

Stocker correctement ses fleurs CBD … Pour quoi faire ?

Comme tout produit organique, les fleurs de CBD finissent un jour ou l’autre par se détériorer !

Si vous ne les protégez pas correctement de la lumière et de l’humidité, eh bien celles-ci vont rapidement s’oxyder, voire commencer à moisir.

Vous imaginez bien que fumer de la weed moisie sera non seulement très désagréable en bouche, mais en plus, vos poumons risquent de ne pas apprécier du tout…voilà pourquoi, si vous retrouvez de vieilles fleurs de CBD au fond d’un tiroir, avant de vous réjouir, vérifiez bien qu’elles ne sont pas infestées de moisissures !

Et si, au contraire, vos fleurs sont sèches comme du foin, là encore, réfléchissez bien avant d’y goûter, car votre gorge et vos poumons ne méritent sans doute pas une telle agression.

Il faut bien comprendre que l’oxydation continue, même après la cueillette et l’affinage. Ce processus naturel est d’autant plus rapide lorsqu’elles sont exposées à l’air et à la lumière.

D’ailleurs, la perte de qualité ne concerne pas uniquement l’aspect goût. En effet, avec le temps, les cannabinoïdes eux aussi se dégradent. Vos fleurs ne seront plus en mesure de vous apporter un peu de sérénité comme elles le faisaient auparavant.

Comment reconnaître des fleurs de CBD « périmées » ?

Si votre herbe ne contient aucune moisissure, alors goûtez-y, vous ne risquez rien, et vous serez vite fixé ! Ceci dit, si vous n’êtes pas fan des mauvaises surprises, alors voici quelques signes qui caractérisent des fleurs CBD un peu trop vieilles :

👃​ Elles n’ont aucune odeur. Elles n’auront donc vraisemblablement pas de goût. Et si elles sentent le fromage, alors il y a de grandes chances pour que processus de putréfaction soit engagé…

☹️​ Elles ont le teint terne, elles sont comme éteintes, les pistils habituellement brun orangé sont tout secs, et il n’en reste plus beaucoup ;

😭​​ Elles s’effritent entre vos doigts ;

👀Enfin, les trichomes – petites gouttelettes transparentesont séché et/ou disparus. D’ailleurs, elles ne vous collent plus aux doigts.  

Bien conserver ses fleurs CBD : 3 règles à respecter

Bien que consommer de la weed un peu passée d’âge ne soit pas fondamentalement grave, c’est tout de même bien dommage d’acheter de bonnes fleurs de CBD et de ne pas pouvoir en profiter pendant les mois à venir sans craindre qu’elles n’aient perdu leur goût et leurs effets.

Ceci dit, bien conserver ses fleurs de CBD n’a rien de très compliqué. Il suffit de connaître et d’appliquer trois règles de base.

#1. Choisir le bon contenant

Oubliez tout de suite le traditionnel pochon façon sachet en plastique. Il n’y a rien de mieux pour accélérer le vieillissement de vos fleurs CBD ! En effet, d’une part il n’est pas hermétique, d’autre part, à la longue, la charge statique du plastique détruit les trichomes.

La plupart des aficionados vous conseilleront d’opter pour un bocal en verre (ou pour une boite en métal), paré, si possible, d’une fermeture à étrier. Ce type de contenant vous permettra en effet de conserver facilement vos fleurs dans un endroit hermétique.

Si pratiquement tout le monde sait qu’il faut conserver la weed dans un bocal plutôt que dans un pochon, rares sont ceux qui pensent à la taille du contenant ! En effet, pour une conservation réellement optimale, alors il faut que celui-ci soit rempli aux trois quarts.

L’idéal est donc de posséder plusieurs bocaux (ou boites) de tailles différentes et de bien penser à les transvaser au fur et mesure que le stocke baisse.

#2. À l’abri de la lumière

L’un des facteurs qui accélèrent le processus d’oxydation, c’est bien évidemment la lumière. Et c’est là que le bocal en verre n’est pas forcément votre meilleure option. À moins de choisir un verre coloré, ou une boite, mieux vaut stocker vos bocaux dans un tiroir, ou dans tout endroit à l’abri de la lumière.

#3. Dans un endroit frais, et sec

Enfin, il faudra bien entendu veiller à ce que vos fleurs n’aient pas trop chaud, car elles risquent de transpirer et de générer de l’humidité à l’intérieur du bocal. Chose qui augmente le risque de moisissures.

Pour cela, contrôlez régulièrement l’aspect de vos fleurs afin d’intervenir rapidement s’il le faut :

🍊​ En effet, si vous constatez que vos fleurs CBD sont trop sèches, alors vous pouvez facilement les réhydrater en ajoutant une écorce d’orange ou une feuille de laitue à l’intérieur du bocal ;

💨​ Au contraire, en cas d’excès d’humidité, mettez un peu de riz dans le bocal.

La bonne astuce !

Si vous vivez dans un endroit particulièrement humide, sachez qu’il existe des kits de contrôle d’humidité. Ces petits sachets régulent automatiquement le taux d’humidité d’un milieu, le maintenant entre 50% et 63%.

Cher(e)s ami(e)s, nous espérons que ces petites astuces vous aideront à conserver vos fleurs de CBD pendant longtemps !

Ces articles vous intéresseront aussi 😉