Qu’est-ce que le cannabichromène (CBC) ?

Il existe plus d’une centaine de cannabinoïdes — les molécules actives du Cannabis sativa L. — et bien que les projecteurs sont braqués sur le cannabidiol (CBD) ainsi que sur son faux jumeau, le tétrahydrocannabidiol (THC), les autres membres de cette grande famille gagneraient eux aussi à être connus ! C’est notamment le cas du cannabichromène (CBC) dont nous allons parler aujourd’hui.

C’est quoi le cannabichromène (CBC) ?

Le CBC est un extrait de Cannabis découvert par le Dr Mechoulam en 1966, soit plus d’une vingtaine d’années après le CBD et le THC. Il faut dire que, contrairement à notre célèbre duo, le CBC n’est présent qu’en très faible quantité dans la majorité des variétés de Chanvre. Les fleurs contiennent en effet rarement plus de 1 % de CBC !

👉 Le CBC fait donc parti des cannabinoïdes rares, au même titre d’ailleurs que le cannabigerol (CBG) ou que le cannabinol (CBN).

La raison à cette faible concentration est simple : ce phytocannabinoïde est synthétisé très tôt chez le jeune plant. Au fil des semaines de croissance, sous l’action de la lumière et de la chaleur, le CBCa (forme acide du cannabichromène) se dégrade progressivement en CBC, lequel se dégrade ensuite en CBL. Lorsque le plan arrive enfin à maturité, et bien il ne reste plus beaucoup de CBC !

Malgré sa rareté, le CBC reste un cannabinoïde de grand intérêt. Ce, pour deux principales raisons :

  1. N’ayant aucun effet psychotrope, le CBC est parfaitement légal. On le retrouve d’ailleurs dans les produits CBD dits full ou broad spectrum.
  2. Il partage beaucoup de similitudes chimiques avec le CBD. On peut donc s’attendre à ce qu’il soit lui aussi, d’une façon ou d’une autre, bénéfique pour la santé.

CBC : quels sont ses effets sur l’organisme ?

Le cannabichromène est un peu le vilain petit canard de la famille des cannabinoïdes, car il ne réagit pas avec les récepteurs CB1 et CB2 de notre système endocannabinoïde.

🧐 Tu ne sais pas encore ce qu’est le système endocannabinoïde ? Clique donc sur le lien, tu y trouveras un article complet sur le sujet !

Le cannabichromène

Plutôt que de faire comme tous les autres cannabinoïdes, le CBC préfère aller se coller sur les récepteurs de type TRP. Notamment sur les TRPV1, les TRPA1 (et plus modérément sur les TRPV3 et les TRPV4). Situés dans leur grande majorité au niveau de l’enveloppe cutanée, ces récepteurs jouent un rôle crucial dans les mécanismes liés aux douleurs nociceptives. C’est-à-dire aux douleurs infligées par un stimulus externe, comme une fracture, une brûlure ou quelconque blessure.

Ainsi, de par son affinité avec les récepteurs de type TRP, le CBC pourrait avoir un effet antiinflammatoire ainsi que des propriétés analgésiques. Il pourrait donc représenter une alternative naturelle aux analgésiques traditionnels. Toutefois, comme nous allons tout de suite le voir, les études sont bien trop lacunaires pour le moment.

Le potentiel thérapeutique du CBC : que dit la science ?

Le CBD est indétrônable, c’est LE cannabinoïde le plus étudié et c’est aussi celui qui présenterait le plus d’intérêts d’un point de vue thérapeutique. Toutefois, peu à peu le corps scientifique élargit ses travaux à l’étude des cannabinoïdes présents en moindre quantité, comme c’est le cas du CBC.

Petite compile d’études scientifiques menées sur le sujet

antidouleur

Antidouleur

Comme nous le disions un peu plus tôt, le CBC ne réagit pas avec le système endocannabinoïde, mais avec les récepteurs de type TRP. À ce sujet, une expérience menée sur des rats de laboratoire (sous anesthésie) a permis de mettre en évidence les propriétés analgésiques du CBC lorsqu’il est combiné au CBD.

Pour lutter contre le cancer

Une équipe de chercheurs Italiens s’est intéressée au potentiel thérapeutique de plusieurs cannabinoïdes pour soigner le cancer. Ils ont conclu que le CBD, le CBC ainsi que le CBG aident à freiner la prolifération de cellules cancéreuses.

Cannabis pour lutter contre la dépression

Antidépresseur

Dans le cadre d’une étude réalisée au sujet du CBD comme antidépresseur, il a été montré que le cannabichromène — à forte dose — joue également un rôle dans la régulation de l’humeur.

Propriétés du cannabichromène pour la peau

Pour traiter l’acné

De par son affinité avec les récepteurs types TRP, lesquels se trouvent au niveau des couches superficielles de notre peau, le CBC pourrait aider à diminuer les réactions inflammatoires causées par la bactérie qui engendre de l’acné. D’autre part, certaines études ont mis en évidence que le CBC joue un rôle dans le mécanisme séborégulateur induit par le CBD.

Pour préserver la santé neurologique

Enfin, des chercheurs ont étudié le comportement du CBD, du CBG et du CBC sur des cellules de souris pendant leur différenciation. Ils ont conclu que le CBC stimule la neurogenèse (la production de neurones). Le potentiel thérapeutique du CBD pour lutter contre certaines maladies neurodégénératives a déjà fait l’objet de nombreuses études, reste à savoir si le potentiel du CBC sera lui aussi exploité à l’heure de formuler un traitement contre les maladies telles que Alzheimer ou Parkinson.

Le CBC pour décupler les effets du CBD

À ce jour, aucune donnée ne nous permet de parler objectivement des propriétés thérapeutiques du CBC ou de son potentiel bienfait sur la santé. Néanmoins, il semblerait que le CBC ait bel et bien quelque chose à voir avec les nombreux supposés bienfaits du CBD !

Selon certains scientifiques, cela s’explique par un phénomène connu sous le nom d’effet d’entourage.

L’effet d’entourage, c’est une théorie selon laquelle les molécules actives du Cannabis sont davantage efficaces lorsqu’elles agissent en synergie que lorsqu’elles sont séparées. Grosso modo, l’union fait la force, et mieux vaut compter avec le potentiel de tous les cannabinoïdes réunit, plutôt que séparément.

Comme dit, il s’agit là d’une théorie. Malgré la logique de ce raisonnement, aucune preuve scientifique ne permet d’affirmer si le CBD est plus efficace sous forme d’isolat ou en compagnie du THC, du CBG, CBN, du CBD et des terpènes de la plante.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez lire notre article dédié : L’effet d’entourage, mythe marketing ou fait scientifique ?

Où trouver du CBC et comment le consommer ?

Le CBC est à ce jour un cannabinoïde qui se veut discret, car il est très couteux d’en extraire de grandes quantités. Néanmoins certains aficionados trépignent déjà à l’idée de pouvoir en consommer et les boutiques CBD ne se sont donc pas fait prier pour lancer l’isolat de CBC sur le marché.

Attention, comme vous l’aurez compris, le prix de ce cannabinoïde rare est assez élevé. Comptez environ 50 euros les 500 ml.

Comme nous le disions en début d’article, vous pouvez également profiter des potentiels bienfaits du CBC si vous optez pour un produit dit full ou broad spectrum. Ils contiennent en effet l’ensemble du bagage moléculaire du Cannabis, et donc, du CBC.

🤓 Connais-tu la différence entre full spectrum et broad spectrum ? Pour le savoir, lis donc notre article !

Comme tous les cannabinoïdes, le CBC peut aussi bien être inhalé (via un e-liquide), mangé (huile, wax, ou produits alimentaires finis) ou bien appliqué sur la peau (lotion, huile, crème). Si vous songer opter pour de l’isolat de CBC, qui est la forme la plus pure, nous vous recommandons de privilégier une application cutanée. Rappelez-vous que ce cannabinoïde réagit avec des récepteurs situés au niveau de l’épiderme.

Ces articles vous intéresseront aussi 😉

Sep 13
La vérité sur les taux de CBD des fleurs que vous achetez

Fut un temps où le cannabis était le symbole d’une génération idéaliste, debout pour…

Sep 10
Cosmétique avec du CBD : le soin beauté que ta peau réclame !

Ingrédient naturel aux mille vertus, le CBD est la nouvelle coqueluche des…

Sep 06
Seniors : le CBD est peut-être la solution naturelle à vos maux !

Tout le monde parle des bienfaits du CBD, en revanche, rares sont ceux qui font le…