Site logo

Le pouvoir antioxydant du CBD : info ou intox ?

Depuis quelques années déjà, on nous parle de l’importance des antioxydants. À tel point, qu’ils sont presque devenus une obsession ! Et de ce fait, un bon filon à exploiter pour l’ensemble du secteur des compléments alimentaires … Les produits CBD ne sont pas légalement reconnus en tant que tel, mais cela n’empêche pas de lire au détour de certains argumentaires de vente que le CBD est un excellent antioxydant. Alors, la question qui vient naturellement à l’esprit de certain.es : info ou intox ?

Aujourd’hui, Le Guide a décidé de lever le voile, et d’analyser s’il faut consommer du CBD pour son pouvoir antioxydant ou non.

Pourquoi faut-il consommer des antioxydants ?

Avant de nous aventurer du côté des preuves scientifiques du supposé pouvoir antioxydant du CBD, on va prendre le temps de rappeler de quoi il s’agit exactement.

Les méchants radicaux libres

Vous avez sans doute déjà lu qu’il « faut lutter contre les radicaux libres » et que c’est justement le job des antioxydants. Mais c’est quoi au fait un radical libre ?

Pour fonctionner, notre corps a besoin d’énergie. Énergie qu’il puise dans notre alimentation. Jusque-là, tout va bien. Le hic, c’est que pour transformer les nutriments en énergie, le métabolisme utilise de l’oxygène. Or, cette oxydation produit quelques déchets, dont les fameux radicaux libres.

CBD antioxydant

Donc, première chose à garder à l’esprit : la présence de radicaux libres dans notre organisme est naturelle, normale et nécessaire. Même s’il est vrai que certaines mauvaises habitudes et certains facteurs environnementaux empirent le panorama. La fumée de cigarette, celle des pots d’échappement, les rayons UV du soleil, le stress, l’anxiété, etc.

Le radical libre n’est pas mauvais en soi, mais il peut potentiellement nuire à notre santé. Il possède en effet un nombre impair d’électrons, et il cherche à tout prix trouver son électron manquant, quitte à piquer celui de l’une de nos cellules

C’est pour cela que notre organisme fonctionne de moins en moins bien. C’est ce que l’on appelle : le stress oxydatif (également connu sous le terme de « vieillesse »). Le problème, c’est que le radical libre peut aller jusqu’à endommager l’ADN de la cellule, laquelle mute ensuite avec un défaut et peut entrainer le développement d’une maladie chronique : cancer, maladies d’Alzheimer et de Parkinson, diabète, etc.

Bref, parfois le radical libre sème le chaos et c’est là qu’interviendraient les antioxydants.

Les antioxydants, garants de bonne santé ?

L’organisme fabrique spontanément des agents antioxydants et des enzymes censés absorber et prévenir le surplus de radicaux libres. Certains de ces antioxydants ont la capacité de stabiliser les radicaux libres en leur apportant l’électron qu’ils cherchent désespérément.

Le problème, c’est que notre organisme est parfois débordé et que son système de défense devient insuffisant.

Dans les années 90, de nombreuses études ont été menées au sujet de l’action des antioxydants sur la santé. À cette époque, certaines observations prometteuses ont donné lieu à des affirmations un peu précipitées… L’industrie des compléments alimentaires a notamment profité de certaines théories pour vanter les bienfaits des aliments riches en polyphénols, dont les propriétés d’antioxydants ont été démontrées in vitro, mais restent sans preuve in vivo.

👉 Le saviez vous ?

On utilise souvent l’indice ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity) pour parler du pouvoir antioxydant d’un aliment, mais il faut savoir que cette méthode n’a en réalité aucune valeur scientifique !

Lorsqu’on dit qu’un aliment est bon pour la santé car il contient des antioxydants, il faut donc toujours garder l’esprit que ce ne sont que des théories ! Il n’y a en effet aucune preuve capable de montrer que les molécules d’antioxydants exogènes (comme la vitamine A, la vitamine C, la vitamine E, le Q10, les carotènes, les polyphénols) contenues dans certains aliments permettent effectivement de lutter contre les cancers et autres maladies chroniques.

Le CBD comme antioxydant : qu’en disent les scientifiques ?

Le pouvoir antioxydant du CBD a été reconnu par la législation française il y a peu. Du côté du corps scientifique, les études dont le but est de comprendre le fonctionnement de ce cannabinoïde au sein de l’organisme ont débuté il y a plus de 20 ans.

Le CBD protecteur de neurones

Une étude menée par le National Institute Mental Health a permis d’en savoir un peu plus sur le potentiel pouvoir antioxydant du CBD au niveau du système nerveux :

Cette étude date de 1998, et elle a été menée sur des rats. Il s’agissait de démontrer l’effet du CBD et du THC en présence d’un neurotransmetteur nocif lorsqu’il est en excès, le glutamate. Les scientifiques ont ainsi conclu qu’au niveau neurologique, le CBD est potentiellement plus efficace qu’un antioxydant. Cette même conclusion a été formulée à l’occasion d’une étude de suivit menée au début des années 2000.

🤓 Pour aller plus loin … 

Depuis la découverte du système endocannabinoïde, plusieurs études se sont penchées sur le potentiel thérapeutique du CBD dans le traitement des maladies neurodégénératives. Il a entre autres été montré que les cannabinoïdes permettent de ralentir la mort programmée des neurones et de réduire l’inflammation à l’origine de certaines maladies neurologiques comme la sclérose en plaques.

Le CBD pour lutter contre le stress oxydatif

Une étude menée en 2019 par une équipe de chercheurs polonais permet de comprendre un peu mieux le potentiel pouvoir antioxydant du CBD.

Il faut toutefois nuancer ces observations. En effet, une étude menée la même année par une équipe de chercheurs suisses souligne que le pouvoir antioxydant du CBD dépend fortement de sa concentration. Mélangé à une huile, le CBD dosé à moins de 0,5 % n’aurait en effet aucune action observable contre le stress oxydatif.

Consommer du CBD pour son pouvoir antioxydant

De nombreuses études tendent à démontrer les effets bénéfiques du CBD sur l’organisme. Tout comme il existe un nombre non négligeable de cas de malades ayant observé une amélioration de leur condition de vie grâce à la consommation de CBD.

Mais, au même titre que la vitamine C, on ne peut pas encore affirmer que le CBD est bon pour la santé grâce à son pouvoir antioxydant. Les bienfaits sont observables, mais on n’en comprend pas encore le fonctionnement.

Si vous avez envie de vous informer au sujet des bienfaits du CBD, nous vous recommandons de commencer par lire sur le système endocannabinoïde. C’est en effet le point de convergence de nombreuses études faites sur le rôle des cannabinoïdes.

Ces articles vous intéresseront aussi 😉

Fév 20
Les champignons fonctionnels débarquent dans les boutiques CBD !

Maitake, Reishi, ou encore, Lion’s Mane, vous les avez peut-être croisés sur les…

Déc 22
Découvrez Cann-L, le premier magasin de cannabis à Lausanne

Adoptée en 2021, la loi sur les essais pilotes concernant la vente de produits dérivés…

Cet article vous a plu ? Partagez le sur votre plateforme préférée !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier ou la première.
  • Ajouter un commentaire