Le CBD pour soulager les règles douloureuses et le syndrome prémenstruel

À l’occasion de cet article, Le Guide se penche sur un sujet parfois tabou, trop souvent minimisé et bien trop ignoré du monde scientifique : les règles. Pour beaucoup d’entre vous, la menstruation ne se résume pas à l’écoulement d’un peu de sang quelques jours par mois.

Et malgré les allégations, vous n’êtes absolument pas tenues de supporter ni les douleurs pelviennes, ni les nausées, ni les maux de tête !

Qu’on se le dise, les règles ne devraient pas être douloureuses. Si elles le sont, c’est qu’il y a un déséquilibre quelque part… Malheureusement, on ne peut pas dire que les solutions se bousculent au portillon : une bouillotte d’eau chaude, un ibuprofène et hop, requinque-toi !

Lutter contre les règles douloureuses, est-ce un autre bienfait du CBD ? C’est ce que nous vous proposons d’explorer aujourd’hui !

Douleurs menstruelles : pourquoi est-ce le chaos pendant les règles ?

Non mesdames et mesdemoiselles, on ne prétend ni vous faire un cours de SVT, ni vous répéter ce que vous savez déjà. Mais pour bien comprendre comment le CBD peut vous aider pour les règles douloureuses, une petite piqûre de rappel ne fait pas de mal !

Ce qu’il se passe dans votre utérus

Pendant toute la première moitié du cycle menstruel, l’organisme s’escrime à fabriquer un lit douillet, rempli de nutriments, au cas où il devrait abriter un embryon. Dit de manière plus concrète : la muqueuse qui tapisse la paroi interne de l’utérus, l’endomètre, s’épaissit progressivement. Si aucun ovule n’est fécondé, eh bien le corps défait ce qu’il a fait. Tout simplement.

Pour éliminer ce tissu gorgé de vaisseaux sanguins, l’organisme synthétise des substances inflammatoires, que l’on appelle prostaglandines. Elles provoquent la vasodilatation et la contraction de l’utérus, ce qui permet d’expulser l’endomètre devenu obsolète. Et puis, ô heureux hasard, elles sont également à l’origine de signaux de douleur.

Utérus

Lorsque tout se passe bien, il n’y a aucune raison pour que le processus soit douloureux. Toutefois, chez plus d’un tiers des femmes, l’organisme sécrète une quantité de prostaglandines supérieure à la moyenne, ce qui provoque des douleurs parfois insupportables.

Et voilà, vous l’avez le nom du responsable de vos douleurs menstruelles ! Mais, vous le savez, pendant les règles il se passe autre chose : la chute des taux sanguins d’estrogènes et de progestérone. Et cette variation hormonale a elle aussi sa part de responsabilité, notamment en ce qui concerne les sautes d’humeur, les coups de blues ou l’excès de colère.

La dysménorrhée, c’est quoi ?

Pour faire simple, la dysménorrhée, c’est lorsque quelque chose cloche. C’est le terme scientifique pour dire « règles douloureuses ». D’ailleurs, étymologiquement, le terme dysménorrhée dérive du grec qui signifie littéralement : difficulté du sang à s’écouler. Tout est dit, ou presque.

En réalité, on distingue deux types de dysménorrhées :

Loin de nous l’idée de vous causer quelconque préoccupation, mais si vos douleurs menstruelles sont apparues alors que vous n’aviez jamais eu mal outre mesure auparavant, alors mieux vaut consulter un médecin.

Règles douloureuses : des conséquences néfastes bien réelles !

Vous l’aurez compris, à l’origine des règles douloureuses, il y a un déséquilibre. Le problème, c’est qu’on ne connaît pas la cause ce déséquilibre. Et donc, il est communément admis que cette condition est normale. Passe encore lorsque ces douleurs sont légères et largement supportables. Mais ce n’est pas le cas de toutes les femmes, loin de là !

Douleurs & mal être

Chez beaucoup de femmes, la contraction de l’utérus est si intense qu’elle provoque :

 Ajoutons à cela deux facteurs :

  1. Cet état peut durer très longtemps! Il peut commencer quelques jours avant le début des règles, c’est d’ailleurs ce que l’on appelle le syndrome prémenstruel ;
  2. Le dérèglement hormonal fait lui aussi des siennes et peut provoquer un état dépressif intense, une mélancolie tenace, et bien sûr : les seins douloureux, l’apparition d’acné, parfois la perte de cheveux, etc.

Tous ces symptômes empêchent certaines femmes de mener une vie normale. Elles ne peuvent pas se rendre au travail ni se concentrer et sont à bout de force. Cet état et cette fatigue peuvent conduire à la baisse des défenses du système immunologique, faisant d’elles des proies toutes désignées pour les maladies virales et infectieuses.

🧐 Quelques chiffres éloquents au sujet des règles douloureuses …

  • 87 % des femmes souhaiteraient ne plus avoir leurs règles ;
  • 44 % des femmes se sont déjà absentées du travail à cause de leurs règles ;
  • 48 % des femmes ont des règles douloureuses ;

Selon une étude de l’Ifop pour Intimina réalisée du 17 au 28 avril 2021 auprès d’un échantillon de 1 010 femmes, représentatif de la population féminine française âgée de 15 à 49 ans.

Les traitements actuels ne sont pas sans risque !

Si les règles peuvent diminuer le bien-être des femmes, les traitements proposés ne font guère mieux. Comme nous le disions un peu plus tôt, mise à part la bouillotte d’eau chaude, c’est vers les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène que l’on se tourne. Et autant dire que les effets secondaires encourus ne sont pas anodins du tout !

regles douleurs menstruelles

Autre solution souvent proposée aux femmes qui souffrent de règles douloureuses et/ou irrégulières : la pilule contraceptive. Mais la liste des effets indésirables reste longue, avec en tête de liste, le risque vasculaire tel qu’infarctus, AVC, accident thromboembolique veineux, etc.

Bref, entre le fait que les douleurs peuvent être handicapantes, et le fait que les traitements proposés puissent être dangereux pour la santé, le panorama n’est pas franchement encourageant… En tout cas jusqu’à présent ! En effet, depuis quelques années certains chercheurs se penchent sur une solution naturelle et sans effets indésirables : le CBD pour lutter contre les règles douloureuses.

Le CBD est-il la solution aux règles douloureuses ?

Il existe certes quelques remèdes de grand-mère contre les règles douloureuses. Accessibles à n’importe quelle femme, ils ne sont pas dangereux et n’entraînent pas d’effets indésirables : bouillotte, massage, tisane de sauge, etc.

Petit bémol, lorsque les règles sont très douloureuses, ces petites astuces ne sont pas forcément efficaces…

Le cannabis, le plus vieil ami feuillu des femmes

Contrairement à certaines idées reçues, l’utilisation du cannabis n’est pas née avec le mouvement hippie des années 60 ! Loin de là, puisque le chanvre est l’une des premières plantes domestiquées par l’humain. On le cultive en effet depuis le Néolithique !

boutique de CBD en ligne

Pour ses fibres, ses graines, son effet psychotrope, ses vertus médicinales… Mais aussi pour lutter contre les règles douloureuses ! Eh oui, selon l’égyptologue Lise Manniche, la Reine Cléopâtre elle-même utilisait des décoctions de cannabis contre les infections vaginales et les règles douloureuses.

Bien plus tard, aux alentours des années 1830, le scientifique Sir William Brooke O’Shaughenssy rapporte de l’Inde des spécimens de chanvre en Angleterre. Parmi les nombreuses applications thérapeutiques qu’il en fait, le cannabis est prescrit à la Reine Victoria pour réduire l’intensité de ses règles douloureuses.

Il y a quelques années, la comédienne Whoopi Goldberg lançait sa marque de produits à base de cannabis thérapeutique pour femmes. Dans les interviews, elle explique que le cannabis est la seule chose qui a pu calmer ses règles douloureuses.

🧐 Bon à savoir ! 

À l’heure actuelle, en France, le cannabis légal et les produits formulés à base d’extrait de chanvre ne contiennent que très peu de THC. Moins de 0,2 %. On y trouve en revanche une concentration importante de cannabidiol (CBD). Le CBD est un cannabinoïde non-psychotrope et non-addictif découvert dans les années 40. Pour en savoir plus à son sujet, lisez : l’histoire du CBD.

Le CBD contre les douleurs chroniques et autres symptômes

Cela fait moins d’un siècle que le corps scientifique se penche sur les potentiels pouvoirs thérapeutiques du CBD. C’est relativement peu, et pourtant les découvertes qui ont émergé de ces recherches sont de premier intérêt. On a par exemple découvert que l’humain et tous les animaux sont dotés d’un réseau de récepteurs spécifiques aux substances actives du cannabis comme le CBD : le système endocannabinoïde.

C’est à partir de cette trouvaille que les chercheurs ont découvert tout le potentiel des cannabinoïdes, et plus particulièrement, du cannabidiol (CBD). Parmi les vertus thérapeutiques attribuées à la petite molécule, citons seulement celles qui nous intéressent dans le cadre de notre sujet.

Le CBD est potentiellement 

🤓 La p’tite info ….

Les cannabinoïdes remplissent une fonction biologique bien précise au sein de notre organisme. Ils aident à le maintenir en état d’homéostasie, c’est-à-dire dans un état d’équilibre. Pour cela, ils agissent entre autres sur la synthèse des hormones.

Les règles étant synonymes de chamboulement hormonal, le CBD peut aider à diminuer les symptômes liés à ses variations comme les sautes d’humeur, les coups de blues, l’acné, etc.

Les découvertes du Dr John Thiel

Le CBD semble donc avoir tout ce qu’il faut pour lutter contre vos règles douloureuses. Mais ce n’est pas tout. Selon le Dr John Thier, chef provincial du Département d’obstétrique-gynécologie de l’Université de la Saskatchewan à Regina, CBD et organisme féminin ont une affinité toute particulière.

Quelques lignes plus tôt, nous parlions du système endocannabinoïde. Eh bien figurez-vous que des récepteurs à cannabinoïdes ont été localisés au niveau de l’appareil génital féminin ! Cela signifie que le CBD peut se fixer dans les tissus et sur les parois vaginales. Et c’est pour cela que la molécule pourrait être particulièrement adaptée au traitement des problèmes d’ordre féminin, dont les règles douloureuses.

Pour illustrer sa découverte, le scientifique a étudié le cas de 134 femmes souffrant de douleurs pelviennes chroniques ayant été traité avec des extraits de cannabis. Résultats : plus de 60 % d’entre elles ont rapporté un effet positif, avec un soulagement notable des douleurs. Plus d’un tiers de ses femmes ont décidé de substituer leur traitement à base d’antiinflammatoire pour des produits à base de chanvre.

Le CBD pour soulager règles douloureuses, endométriose et syndrome prémenstruel : on essaye ?

On récapitule :

Bref, voilà qui donne envie d’essayer ! Mais au fait, est-ce vraiment sans risque ? Si oui, qu’elle est la meilleure façon de prendre du CBD pendant les règles ?

Est-ce qu’il y a des contre-indications ?

Comme on vous le disait un peu plus tôt, la découverte des cannabinoïdes est relativement récente. Et bien que l’OMS considère que le CBD est sans danger pour la santé, on a finalement peu de recul.

C’est encore plus vrai dans le cas particulier de l’usage du CBD pendant les règles. Les études n’en sont qu’à leurs débuts, et comme vous le savez, le risque zéro n’existe pas ! D’ailleurs, le Dr John Thiel lui-même reconnait que les observations sont encore trop lacunaires. Il faut aussi prendre en compte le fait que chaque organisme est différent, et que tout le monde ne réagit pas de la même manière aux cannabinoïdes.

Malgré tout, de nombreuses femmes utilisent déjà le CBD pour soulager leurs règles douloureuses. Et aucun témoignage ne vient entacher son efficacité.

Encore une fois et comme toujours, nous vous conseillons de consulter un professionnel de la santé. Surtout si vous avez des antécédents ou de gros problèmes gynécologiques. Nous vous rappelons que notre équipe n’est composée d’aucun médecin.

Sous quelle forme prendre du CBD pour les règles ?

Il existe des capsules vaginales à base de CBD. De cette manière, les précieux cannabinoïdes sont libérés en moins de 20 minutes dans l’organisme, dans la zone où leur action est requise. Ils ne sont pas dégradés par le foie et se montrent ainsi plus efficaces.

Ces suppositoires vaginaux ne sont pas encore très développés en France, et ils ne sont pas toujours simples à trouver. La marque danoise Endoca semble être la seule marque fiable à fournir ce type de produit sur notre territoire. Nous vous conseillons de bien vous renseigner avant de passer commande.

Si cette méthode d’administration ne vous convient pas, sachez qu’il existe d’autres façons de prendre du CBD pendant vos règles :

Le CBD pour lutter contre les règles douloureuses, d’accord, mais, et après ? Eh bien sachez que de nombreuses femmes à travers le monde utilisent le CBD pour diminuer les symptômes liés à la ménopause ! Pour en savoir plus, lisez : le CBD pour soulager la ménopause ?

Ces articles vous intéresseront aussi 😉

Cet article vous a plu ? Partagez le sur votre plateforme préférée !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

  • Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier ou la première.
  • Ajouter un commentaire