6 raisons qui font que les femmes adorent le cannabis

Pour beaucoup, le stéréotype typique du fumeur de cannabis a de longues dreadlocks, il écoute Bob Marley, et passe ses journées à rêvasser. Ou alors, c’est un pro du flow, p’tit diam’s à l’oreille et lunettes noires.

snoop dogg fume lunette noire stereotype fumeur cannabis

Mais au-delà de la musique qu’il écoute et de son style vestimentaire, dans l’imaginaire collectif, le consommateur de cannabis est avant tout et surtout : un homme

D’ailleurs, aux États-Unis et au Canada – deux pays où la plante a été légalisée en 2018 – les marketeurs ont longtemps ignoré les femmes. 

photo fleurs cannabis drapeau usa carte postale la - emploi cannabis usa

Les marques se focalisaient sur l’aspect « défonce » : packagings aux couleurs psychédéliques promus par des égéries West Coast étaient le nerf d’une stratégie marketing boostée à la testostérone

Sauf que plus de 40% des consommateurs de cannabis sont en réalité des consommatrices. Et que la majorité d’entre elles adore la weed pour tout un tas de raisons qui vont bien au-delà de son taux de THC. 

👉 Zoom sur leurs habitudes de consommation

Pourquoi la marijuana séduit-elle de plus en plus de femmes ?

Lorsque la fleur de cannabis renferme une quantité équilibrée de THC et de CBD, ses effets vont bien au-delà du binaire stone/high. La drogue se convertit alors en plante médicinale. Elle soigne, elle apaise. 

photo nature femme plan chanvre

🌿 En tout cas, voici 6 raisons pour lesquelles les femmes et le cannabis font très bon ménage.

🔎

Avant-propos

🚨 Attention, cet article est purement informatifEn aucun cas nous ne faisons la promotion du THC. Nous rappelons qu’en France, les variétés dont le taux de THC dépasse 0,3% sont interdites. Sachez que les fleurs de CBD et tous les extraits à base de chanvre vendus légalement renferment également les propriétés décrites ci-après. 

#1. Pour lâcher prise et rester zen !

Notre société est anxiogène pour (presque) tout le monde. En effet, 9 personnes sur 10 se disent stressées. Et figurez-vous que 60% d’entre elles sont des femmes

Parce qu’elles combinent leur rôle de maman et leur carrière professionnelle tout en restant sexy et désirables ? Peut-être. Toujours est-il que les femmes nord-américaines et canadiennes le disent elles-mêmes : « un petit joint le soir, ça fait du bien ». 

D’ailleurs, elles sont de plus en plus nombreuses à assumer leur consommation. Joint levé, elles affrontent le stéréotype de la mère irresponsable et vont jusqu’à clamer que le cannabis les aide à faire preuve de patience avec leurs enfants, surtout le soir après le travail, lorsqu’elles jonglent entre le dîner et les devoirs. 

Lorsqu’il s’agit d’une variété faiblement dosée en THC, le cannabis peut effectivement procurer une douce et légère sensation de sérénité sans ankyloser ni le corps ni l’esprit

D’ailleurs, le Ganja Yoga – un yoga que l’on pratique après avoir consommé un peu de marijuana –  est très populaire en Californie ! Selon les yogis, il est ainsi plus facile de décontracter le corps et d’atteindre un état de relaxation profonde. 

#2. Pour mieux dormir 

Le cannabis aide à lâcher prise, à se relaxer, et à diminuer la douleur. Alors forcément, il aide aussi à s’endormir, et les femmes l’ont bien compris ! Quelques bouffées de fumée blanche avant d’aller au lit, et Morphée débarque dans les minutes qui suivent. 

Au-delà du pouvoir sédatif du THC et des propriétés antiinflammatoires du CBD, plusieurs études montrent que le THC influence les cycles du sommeil et plus particulièrement la phase de sommeil paradoxal, qu’il a tendance à faire diminuer. C’est pour cela que les consommateurs réguliers ne rêvent pas, ou peu ! Toutefois, chez les personnes qui souffrent de troubles post-traumatiques (victimes de viol, de violences conjugales, de harcèlement, etc.), cette absence de rêves (ou plutôt, de cauchemars) peut être un vrai soulagement et les aider à s’endormir plus sereinement. 

🩺

Pour le Dr Matt Roman, médecin spécialisé dans l’usage de cannabis thérapeutique, la marijuana peut être bénéfique pour le sommeil de tout le monde, à condition d’avoir une consommation raisonnée et d’être suivi par un professionnel. 

#3. Pour booster la libido

S’il est difficile de dormir paisiblement lorsqu’on est soumis au stress et à la pression du quotidien, faire l’amour l’est tout autant, voire plus. 

Bref. Avoir une libido en phase avec soi-même est parfois compliqué.

Mais tout n’est pas perdu ! Certaines femmes semblent avoir trouvé la parade à la frustration sexuelle : selon elles, consommer un peu cannabis réveille leur envie de faire plein de galipettes sous la couette. Et figurez-vous que les recherches tendent à leur donner raison

Certaines études montrent par exemple que les consommateurs de cannabis ont environ 20% plus de rapports sexuels que ceux qui n’en consomment pas. Selon les spécialistes, la marijuana aide à se relaxer, et donc, à relâcher la pression qui inhibe l’envie de faire l’amour. Le sexologue américain Nick Karras a d’ailleurs publié un « Guide du cannabis pour avoir de meilleurs rapports sexuels ». 

 

🔎

 Pssst lisez aussi …

Le cannabis est-il aphrodisiaque ? 

#4. Pour apaiser les symptômes du syndrome prémenstruel

Entre 20 et 50% des femmes souffrent du syndrome prémenstruel (SPM)

Ces symptômes apparaissent environ 10-15 jours avant le début des règles… Autrement dit, il reste ensuite entre 3 et 7 jours de saignements plus ou moins abondants à supporter. Le calcul est vite fait : certaines femmes sont en guerre avec leur corps la moitié mois, parfois plus. 

Alors quand certains spécialistes expliquent que le cannabis pourrait les aider naturellement à faire la paix, autant dire que rares sont celles qui refusent d’essayer.

🩺

Selon la Dre Julie Holland (psychiatre et psychopharmacologue), le cannabis peut aider les femmes à mieux supporter leur SPM grâce aux vertus anti-inflammatoires du CBD, tandis que le THC pourrait aider à rétablir un certain équilibre émotionnel

#5. Pour que les symptômes de la ménopause soient moins intenses

Puisque le cannabis aide à mieux dormir, à rétablir un équilibre émotionnel et à diminuer l’intensité des douleurs … Alors pourquoi ne pourrait-il pas être l’allié des femmes ménopausées dont les symptômes les empêchent de mener une vie normale ? 

D’autant que les traitements hormonaux proposés sont guères efficaces !

Aux États-Unis, dans les états où le cannabis est légal, de plus en plus de femmes témoignent du soulagement que la plante leur apporte au quotidien. Selon une étude récente (2020), elles sont 27% à consommer du cannabis pour calmer les symptômes de la ménopause, et 10% à vouloir essayer, sans encore franchir le pas. 

#6. Pour ses propriétés beauté

Enfin, si les femmes aiment la weed, c’est aussi parce que ses composants seraient capables d’améliorer la santé (et donc l’aspect) de la peau. Ce, quelle que soit sa nature. 

En effet, le CBD (et dans une moindre mesure, le THC) aide à :

Mesdames, votre cannabis, vous l’aimez comment ?

Comme nous le disions en introduction, dans les pays où le cannabis est légal, les marques se sont d’abord focalisées sur un public masculin. Et de ce fait, leur gamme de produits se réduisait à … Pas grand-chose ! Des fleurs ultra-concentrées en THC, et point barre. 

Petit à petit, certaines enseignes (le plus souvent, dirigées par des femmes) ont commencé à élargir leurs horizons. Ouf, merci à ces marques qui sont venues mettre un peu de diversité dans tout ça

Des fleurs, avec peu de THC

Même si certaines femmes aiment profiter de l’effet psychotrope du THC, elles sont aussi nombreuses à préférer un effet plus soft, plus « médicinal » que « festif ». 

Cette préférence varie sans doute en fonction de l’âge, et du style de vie, mais toujours est-il que les variétés peu concentrées en THC terminent généralement dans la pipe ou le joint d’une femme plutôt que d’un homme. Ce, peut-être parce que les habitudes de consommation des femmes sont différentes. 

Comme nous l’avons vu, d’une façon générale, les femmes consomment du cannabis pour améliorer leur qualité de vie :

Bref, l’idée n’est pas tant de « se défoncer » le weekend ou un soir de temps en temps, mais plutôt de profiter de ses bienfaits sur le long terme, au quotidien. 

Et forcément, dans le cadre d’une consommation quotidienne motivée par le désir d’un bien être accru, consommer du cannabis concentré en THC serait complètement contre-productif

Des tisanes et des gourmandises

Toujours dans l’optique « bien-être », les femmes sont attirées par les tisanes au chanvre ainsi que par les produits alimentaires à base d’extrait de cannabis (dont le taux de THC est faible). 

En effet ce type de produit permet aux non-fumeurs et non-vapoteurs de profiter des bienfaits des cannabinoïdes sans avoir à inhaler quoi que ce soit

A la recherche d'infusions au CBD relaxantes
aux arômes recherchés ?
Les infusions au CBD Nobilis Product
sont réalisées en collaboration avec un herboriste reconnu du Doubs.

 Par ailleurs, ils sont particulièrement adaptés aux habitudes de consommation des femmes : 

Des cosmétiques naturels

Certaines femmes aiment chouchouter leur peau, leurs cheveux (et tout leur corps en général). Et elles sont de plus en plus nombreuses à délaisser les produits des grandes enseignes (l’Oréal & Cie) pour des produits fabriqués à partir d’ingrédients naturels. Au passage, elles optent pour une marque à taille humaine dont l’éthique correspond davantage à leurs valeurs. 

Voici pourquoi l’on voit apparaître un nombre impressionnant de marques spécialisées dans les cosmétiques au cannabis. Et c’est tant mieux ! Car ces enseignes s’inscrivent le plus souvent dans une démarche écologique et responsable (bien qu’il faut toujours se méfier du green washing, évidemment). 

Fumer de la weed, un acte féministe ?

Vous le savez, en France, le cannabis qui contient plus de 0,3% de THC est interdit. Mais Outre-Atlantique, la belle plante est autorisée dans plusieurs états ainsi qu’au Canada. Et figurez-vous que si de notre point de vue la légalité de la weed est une victoire en soi, en réalité le combat contre les stéréotypes en tout genre n’est pas tout à fait terminé. 

sterotype femme cannabis

On vous le donne dans le mile : un homme qui fume un joint, c’est ok. Par contre, une femme… Rien n’est moins sûr ! Pointées du doigt, traitées de « mères irresponsables » ou de « junkies », les femmes nord-américaines amantes de la marijuana sont bien décidées à ne pas se laisser faire.

Le mouvement « Woman and Weed » a tellement pris de l’ampleur qu’aujourd’hui il existe des émissions télévisées spécialement conçues pour donner la parole aux femmes qui consomment du cannabis. Ironie du sort, l’une d’entre elles, Queens of the stoned age » est d’ailleurs chapeautée par Snoop Dogg. 

Nos sources, pour aller plus loin 🤓

Ces articles vous intéresseront aussi 😉

Cet article vous a plu ? Partagez le sur votre plateforme préférée !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur google
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur pinterest